Lauriane et Dorian médiums purs par téléphone.

Différences entre médium et voyante

Dans les moments de doute, il est devenu courant d’avoir recours aux arts divinatoires pratiqués par les médiums et les voyants. Pour beaucoup de profanes, les deux termes « medium » et « voyant » sont perçus comme synonymes alors que quelques subtilités les distinguent.

En examinant de plus près tout le processus de travail de ces spécialistes des prédictions, le cabinet Lauriane vous livre le secret de la différence entre un médium et une voyante. Découvrez-le pour éviter de faire la confusion à l’avenir.

Qu’est-ce qu’un médium ?

D’un point de vue purement étymologique, le terme « médium » signifie « milieu » ou « intermédiaire ». De cette façon, les personnes qualifiées de médiums sont considérées comme étant des intermédiaires entre deux mondes : celui des vivants et celui des esprits.

Un médium est une personne qui perçoit des phénomènes inaccessibles au sens du commun des mortels : il est extralucide. Cette capacité à ressentir ce genre de messages (la médiumnité) peut se manifester à travers plusieurs formes de communication, dont les apparitions visuelles ou la télékinésie.

Il existe des médiums dans le monde depuis la nuit des temps et il en existe toujours aujourd’hui. C’est d’ailleurs le cas des experts qui exercent dans le cabinet Lauriane : ceux-ci possèdent le don de la médiumnité de naissance.

En tant que pont entre deux mondes différents, les médiums peuvent communiquer aussi bien avec les entités spirituelles qu’avec celles qui sont physiques. Contrairement à beaucoup d’idées reçues, ils peuvent se cacher derrière n’importe quel être humain, homme ou femme.

Médium pure
meilleur médium pure de france

Les caractéristiques principales du médium

Plusieurs éléments permettent de différencier un médium d’une personne lambda. Parmi ceux-ci, la fonction d’intermédiaire qu’il joue en fait très souvent une personne qui possède une grande empathie naturelle. Le médium est plus sensible, ce qui lui accorde la possibilité d’accéder à un niveau plus élevé de conscience. Sans avoir besoin de support, il peut laisser s’exprimer ses capacités en captant le fluide énergétique de son interlocuteur.

Pour réellement être efficace, un médium travaille régulièrement son don pour mieux décrypter les messages qui lui sont transmis. En s’enseignant continuellement, il arrive à affiner progressivement ses sens déjà très au-dessus de la moyenne : les capacités médiumniques sont évolutives.

Étant une fenêtre sur le monde des morts, le médium est en mesure d’entrer en contact avec les personnes défuntes. Tout en faisant preuve de sa maitrise de ses facultés, il peut entendre des sons et des voix de l’au-delà et communiquer avec des personnes décédées.

Toutes ces caractéristiques permettent de classer les médiums en six grandes catégories :

  • les médiums sensitifs : ils sont capables de ressentir les émotions qui peuvent être traduites comme message,
  • les médiums parlants : par qui l’esprit contacté s’exprime vocalement,
  • les médiums écrivains : ils conversent avec l’entité par écrit,
  • les médiums auditifs : ils perçoivent les sons et les voix des esprits,
  • les médiums à table tournante : cette dernière utilisée dans les séances de spiritisme,
  • les médiums clairvoyants : ils visualisent les esprits ou les scènes qu’ils évoquent.

Ce spécialiste de la prédiction a besoin d’une qualité de vie particulière pour conserver son don pour aider autrui. En effet, sa sensibilité accrue le rend vulnérable aux énergies trop puissantes ou mal équilibrées.

Qui peut être qualifié de voyant ?

Le qualificatif de voyant ou voyante est attribué aux personnes possédant le don d’être capables de renseigner une personne par rapport au présent ou à l’avenir. Un voyant n’a pas forcément de don inné, mais peut travailler l’intuition et les capacités extrasensorielles dont nous sommes tous dotés.

En se formant pendant de longues années, il arrive à recevoir des messages grâce à son intuition plus affutée que celle de la moyenne. Pour canaliser cette faculté, le voyant se tourne souvent vers des supports de divination à l’instar des cartes de tarot, des boules de cristal et des pendules.

Ces outils servent à expliquer avec plus de précisions les messages qu’ils reçoivent sous forme de flash ou de ressenti. Un véritable voyant doit pouvoir analyser tous les signes qui se manifestent pour orienter et guider la personne avec qui il est en contact.

Les attributs du voyant

Le voyant est principalement caractérisé par les supports dont il se sert pour prédire l’avenir à ceux qui se présentent à lui. Il se sert notamment de supports et d’outils tels que :

  • la cartomancie avec les différents jeux de cartes de tarot,
  • la numérologie qui se sert des nombres importants de votre vie,
  • l’astrologie et toutes ses subtilités,
  • les runes très employées du temps des Vikings,
  • le pendule divinatoire qui fonctionne à l’aide de champs magnétiques,
  • le marc de café pour la cafédomancie,
  • le jet des cauris, très répandu en Amérique du Sud et en Afrique,
  • les oracles et leurs figurines symboliques.

Chaque voyant possède un ou plusieurs supports de prédilection avec lesquels ses prédictions sont plus claires qu’avec les autres.

Les éléments qui font la différence entre voyance et médiumnité

Le voyant est différent du médium sur plusieurs plans. Par rapport à l’origine de leurs capacités, le médium bénéficie d’un don de naissance, contrairement au voyant qui est obligé d’affiner ses sens naturels pour ressentir les énergies.

De plus, alors que le médium peut se fier uniquement à son talent de divination inné, le voyant doit utiliser des supports pour préciser ses ressentis. Le professionnel de la médiumnité a un accès plus direct aux informations tandis que une personne pratiquant la voyance doit procéder à un travail de lecture beaucoup plus complexe. L’art du médium est presque irrationnel tellement il a de la facilité à décrypter les évènements qui se produisent.

En revanche, d’un point de vue de la prodigalité de conseil et de l’interprétation des signes, les voyants sont les mieux placés. En effet, leur grande expérience avec les différents outils leur offre plus de facilité pour tirer des conclusions pour guider celui qui les consulte.

Selon un constat généralisé, il est possible qu’un médium se révèle être doué pour la voyance, mais pas l’inverse. Il est donc assez courant de retrouver des personnes qui combinent le don de médium et les facultés d’une voyante. Ces personnes n’ont le plus souvent besoin d’aucun support pour faire les mêmes prédictions que les pratiquants de la voyance.

Contact