Qu’est-ce qu’un medium ?

Le substantif « médium », d’origine anglaise, est apparu en France au 19ème siècle, après l’arrivée de missionnaires spiritualistes de culture anglo-saxonne. Avant cette période, on utilisait communément le mot de «somnambule» pour désigner des personnes qui attestent d’une sensibilité extra-sensorielle exceptionnelle.

Comment reconnaît-on un médium ?

Un médium est plutôt facilement identifiable et plusieurs critères font office d’indice sur le degré de son pouvoir, comme par exemple :

  • Des caractéristiques physiologiques : abdomen qui se gonfle en période prémenstruelle chez la femme,  vaisseaux capillaires fragile, souplesse articulaire, pilosité abondante, épigastre hypersensible.
  • Des traits psychologiques : tendance à l’insatisfaction chronique, à la mythomanie, schéma corporel souvent troublé et une certaine aisance pour les automatismes.
  • Dès l’enfance, la capacité à percevoir toute autre forme d’énergie invisible.
  • Une forte intuition naturelle, traduite par des ressentis, des pressentiments et des flashs.
  • La réalisation de rêves prémonitoires, ou le contact avec des entités pendant le sommeil.
  • La perception d’énergies et de sensations par rapport à un lieu ou une personne, souvent provoquée par des événements tragiques fortement émotionnels.